I still believe in music, do you ?

Opinions sur l'état de l'industrie musicale depuis 2009

Pourquoi la mutation de l’industrie du disque est ineluctable

with 5 comments

Le secteur de la musique est en pleine crise, on le sait. Voici quelques réflexions ne touchant pas forcément directement à la musique mais qui permettent de faire une parabole avec l’industrie du disque.

Le tout gratuit, une belle utopie

Le tout gratuit ?  On y a cru et les consommateurs s’y sont habitués  grâce aux services « à la Deezer« , les journaux gratuits… Malheureusement le modèle économique du tout gratuit ne va pas perdurer.

A l’heure du tout gratuit,  je pense que le consommateur est toujours prêt à payer mais il lui faut de la qualité et une vraie valeur ajoutée. Personnellement, je préfère payer pour de la qualité que de me voir offrir, pardonnez moi l’expression,  « de la m***e » : je pense notamment à la presse gratuite, présente sur le  web ou dans le métro… Achetez un journal comme Le Monde, juste pour voir, et vous verrez la différence de qualité d’informations par rapport à un gratuit du type Direct Matin ou autre 20 minutes. Evidemment, cela va relancer, et c’est légitime, le débat de l’information « payante » et d’un accès à la culture réservée à une certaine classe sociale…

L’évolution des technologies

C’était le cas lors de l’apparition des voitures motorisées pour les maréchaux ferrants et autres cochers,  une révolution technologique change toujours profondément l’écosystème qui l’entoure. Exemple des vidéoclubs Blockbuster qui ferment tour à tour aux USA.

La musique ne se résume plus seulement à un disque

Le disque n’est qu’un support, et la dématérialisation numérique va le faire disparaître tôt ou tard (même s’il ne disparaitra jamais complètement). D’autres moyens  permettent de gagner de l’argent grâce à la musique. C’est le cas par exemple des vidéos musicales.


En conclusion, l ‘industrie de la musique doit impérativement s’adapter aux nouveaux modes de consommation. Le piratage n’est pas le  principal problème, ce n’est qu’une conséquence des lacunes des offres : n’est-ce pas scandaleux de ne pas trouver un téléchargement/streming légal pour les Bealtes à l’heure actuelle ? Le streaming a d’ailleurs rendu le téléchargement illégal pratiquement inutile pour écouter de la musique chez soi.
Le futur de l’industrie du disque est entre ses mains, elle doit « juste » revoir sa copie et répondre aux besoins et aux attentes des ses clients.
Réprimer c’est bien, innover c’est mieux…

Publicités

5 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. […] un commentaire » Je parlais dans mon précédent post de  la mutation inéluctable de l’industrie du disque. Voici encore un exemple de l’absurdité des idées pondues par les lobbies du disque : […]

  2. J’aime bien l’exemple du maréchal ferrant qui disparait dans nos régions depuis 1950 avec la généralisation des voitures et donc le changement des usages, donc des besoins et donc des métiers ou services… ce concept me parle beaucoup 🙂

    Ed

    20 septembre 2009 at 20:55

  3. […] laissez un commentaire » Le service de musique en ligne Deezer devrait, à priori, proposer un service d’abonnement mensuel payant d’ici peu. Preuve une nouvelle fois que le modèle économique actuel (le tout gratuit) n’est pas viable… J’en ai d’ailleurs parlé dans ce précédent post. […]

  4. […] relative au modèle musical basés sur le « tout gratuit » dans un précédent article datant de septembre 2009. Ces prévisions sont en train de se […]

  5. […] « tout gratuit »… Encore un exemple illustrant la problématique que je soulevais dans un de mes posts il y a 6 mois. […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :